Le site des amoureux du style de vie à la Française Vivre en France comme des Français

STORY

PICTO GOURMAND Created with Sketch.

Tout savoir sur le Calvados

Emblème du terroir normand, l’art de produire le Calvados est une tradition qui se perpétue depuis le 16ème siècle. Cette eau de vie sophistiquée à base de pommes (obtenue pas la distillation de cidre ou de poiré) est réputée pour être l’un des spiritueux les plus complexes et raffinés.

Un patrimoine riche et complexe

Au fur et à mesure de son vieillissement, le Calvados développe toute une gamme de notes et d’arômes qui font la richesse de cette boisson mais aussi du patrimoine normand. 

Dégustés dans le monde entier, les différents Calvados normands ont chacun une spécificité qui s’acquiert durant leur affinage au contact du bois des fûts de chênes centenaires. On retrouve parmi eux trois grandes familles de Calvados : le AOC, l’AOC Pays d’Auge et le l’AOC Domfrontais.

Mais la palette gustative relative au Calvados est bien plus large et se décompose en une multitude de nuances (ou « bouquets ») qui varient en fonction du temps de vieillissement ou de la distillation. Par exemple, le Calvados Millésime provient d’une seule distillation (en d’autres termes, il n’est pas mélangé à d’autres productions). Cela permet le développement d’arômes particuliers qui sont très recherchés par les connaisseurs de cette boisson.

L’origine des appellations

Une légende populaire chez les Normands raconte qu’au cours de « l’Invincible Armada » en 1588, l’un des navires de la flotte espagnole qui traversait la Manche direction l’Angleterre fit naufrage et s’échoua sur les côtes normandes. Le nom de ce bateau, le « San Salvador » fut attribué aux rochers bordant la côte. Puis au fil du temps le mot dériva en « Calvador » puis en « Calvados », terme qui devint le nom de la région en 1789 puis celui de son célèbre alcool à la pomme. 

Ce n’est qu’en 1942 que le Calvados reçu l’appellation d’origine contrôlée (AOC), une manière d’éviter que, durant l’occupation, les Allemands le réquisitionne car ils ne pouvaient pas saisir les alcools classés.

Du « Calva » au « Calvados »

Durant la 2nde Guerre mondiale, les besoins en alcool étaient si élevés qu’on privilégiait la quantité à la qualité. Ainsi, les producteurs d’eau de vie de cidre distillaient des cidres trop jeunes, ce qui a donné naissance à ce dit « Calva ».

Après la guerre on comptait par exemple des centaines de producteurs en Seine-Maritime tandis qu’aujourd’hui, à la suite des réglementations imposées par l’Administration des Douanes et par les labels AOC et AOR, on ne compte plus qu’une petite dizaine de distilleries dans la région. Cela assure ainsi un gage de qualité et fait du Calvados un alcool noble et recherché.

D'autres stories ? 
- Le vin 
- Le neufchâtel 
- La fête du ventre et de la gastronomie Normande  


---

Auxane de Comme des Français