Le site des amoureux du style de vie à la Française Vivre en France comme des Français

STORY

PICTO GOURMAND Created with Sketch.

Une dégustation en toute modération !

Saviez-vous qu’il existe une multitude de vins en France ? Lors d’un repas, un grand amateur de vin nous a expliqué toutes les différences possibles. Vous souhaitez sortir l’anecdote parfaite lors de votre prochain dîner ? Suivez le guide !

Une question de tanins

Tout d’abord la couleur. Le vin rouge est produit à partir des cépages de raisins noirs. La peau est conservée et reste au contact de la pulpe lors de la macération. C’est grâce à la peau et la présence de tanins que le vin arbore une robe rouge. Le temps de fermentation diffère selon la nuance souhaitée. De quelques jours, elle peut durer plusieurs mois. Il y a donc des vins légers et souples ou de gardes et puissants. On différencie les rouges à leur puissance tannique.

Le vin léger et souple est gourmand et fruité en bouche. La robe est plus claire, peu marquée. Nous retrouvons dans cette catégorie le Sancerre, le Pinot noir ou le Gaillac. Des vins parfaits en apéritif avec de la charcuterie.

A noter : plus le vin est riche en tanins et plus sa robe est foncée et son goût puissant (presque épicés).Pour la petite anecdote, le Chambertin était le vin préféré de Napoléon !

Le vin blanc

Pour obtenir du blanc, la peau doit être séparée le plus rapidement possible afin que la coloration ne soit pas trop importante. À la différence des rouges, c’est le taux de sucre qui permet de les différencier entre eux.

Le blanc sec et léger est assez délicat et possède des notes d’agrumes. Frais il est déal pour les périodes estivales. Avec un taux de sucre inférieur à 4g/L, c'est l’un des vins les moins sucrés, parfois même totalement sans sucre. Les Muscadelle, Bourgogne aligoté ou Sémillon sont parfaits pour accompagner les tartares ou carpaccios.

 

Le sec et aromatique possède des notes très fruitées. Le parfum est souvent assez fort. Un Muscat ou un Gewürztaminer sont par exemple parfaits avec du saumon fumé ou des asperges.

Enfin on retrouve le vin sec et puissant. Souple, il est souvent présenté comme soyeux. Egalement gourmand et fin il peut être onéreux. Un Pinot gris d’Alsace accompagné d’un bon fromage ou d’une fondue et c’est gagné.

Par la suite nous avons les liquoreux. Ils sont très sucrés puisque la teneur est supérieure à 45g/L. Pour leur fabrication, il faut un champignon (le botrytis cinerea) qui va créé une pourriture noble. Celle-ci va faire sur-mûrir le raisin jusqu’à sa taille et son taux de sucre maximum. L’eau s’évapore alors pour ne laisser que le sucre. En dehors du champignon il y a la technique du passerillage. Le but est de laisser sécher les grains au soleil ou dans une pièce aérée. Sa robe est facilement reconnaissable puisque très ambrée. Un Sauterne ou un Monbazillac avec une crème brûlée, du bleu ou bien du foie gras et c'est un régal assuré !

Enfin le moelleux est doux et un peu moins sucré que les liquoreux. Il est fait à partir de raisins mûrs et secs. C’est une véritable gourmandise en bouche tant il est doux et velouté. A l’image des liquoreux, les moelleux peuvent être fabriqués à partir du champignon ou par passerillage. Un Barsac ou un Haut-Montravel en apéritif et vos convives seront aux anges !

Les vins rosés

Pour le rosé la peau n’est pas laissée en contact, ou alors seulement en faible quantité, d’où ces nuances très claires. On distingue des rosés secs légers, des puissants ou des demi-secs.

Les légers à la robe pâle sont très peu sucrés (taux inférieur à 4g/L). C’est un vin assez désaltérant. Pour un barbecue, le Coteaux-varois-en-provence est parfait !

Pour un rosé sec, la robe est plus foncée. Ils sont assez épicés. Par exemple le rosé de Loire s’accorde à merveille avec un bon bar ou cabillaud rôti.

Enfin les demi-secs, un peu plus sucrés, sont plutôt doux et parfois fruités. Une salade de fruits ou de légumes se mariera bien avec un rosé d’Anjou ou un Cabernet d’Anjou.

Un guide qui vous permet à la fois d’en apprendre plus sur les différents vins mais aussi sur la façon d’accorder son plat ! Mais toujours à consommer avec modération bien sûr.