Le site des amoureux du style de vie à la Française Vivre en France comme des Français

STORY

PICTO CHIC Created with Sketch.

La nappe Vichy

Un peu comme la marinière, passée du domaine de la marine à celui de la mode, les non moins fameux petits carrés de couleur sur fond blanc sont progressivement sortis de la cuisine pour devenir un emblème de la France dans le monde. Retour sur ce tissu faisant ainsi le lien entre la gastronomie et la mode française.

Aux origines du célèbre tissu

Sa production est - comme son nom l’indique - liée à la ville de Vichy. Lieu de villégiature de Napoléon III, c’est notamment l’empereur qui rendit le tissu populaire après sa visite des usines et manufactures, alors en plein essor, de la région Auvergne-Rhône-Alpes. Plus précisément c’est lorsque l’Impératrice Eugénie en rapporta à Paris que, sous l’influence de ses dames de la cour, il devint incontournable dans toutes les bonnes maisons.

La toile, à base de chanvre et de laine, existait pourtant dès le 14ème siècle où elle servait principalement à la fabrication de ganses, lacets et tabliers. Son invention serait dû aux Flamands et Bourguignons alors installés dans la Montagne bourbonnaise. Aujourd’hui, le tissu de Vichy sert majoritairement à l’élaboration de nappes, napperons et rideaux de cuisine mais son fameux motif, constitué de bandes alternées bicolores et d’une chaîne dans les mêmes tons, est largement sorti de la cuisine pour rejoindre les garde robes.

Des carreaux indémodables

Cette version vestimentaire du tissu plébiscité au 19ème siècle, plus léger avec le remplacement du chanvre par du coton (généralement en provenance de Louisiane et de Virginie), va connaître son apogée dans les années 50 grâce à… Brigitte Bardot ! La super star pose en effet habillée d'une robe en vichy rose en couverture de Elle et, consécration ultime, en porte également une lors de son mariage en 1959.

Malgré cette utilisation dans la mode, aujourd’hui les petits carreaux dont la taille varie entre 8 et 15 mm, évoquent majoritairement un esprit bistrot et guinguette typiquement français. Dans sa déclinaison rouge et blanche, ils accompagnement aussi une activité particulièrement plébiscitée au pays de la gastronomie : le pique-nique. Impossible en effet de se passer de l’historique nappe bicolore lors d’un repas convivial en extérieur.