Le site des amoureux du style de vie à la Française Vivre en France comme des Français

STORY

PICTO ARTISTE Created with Sketch.

Errer est humain, flâner est parisien (V. Hugo)

Embarquée par l’enthousiaste guide conférencière de la société Dédale, nous voilà parties sur les traces de Baudelaire, Balzac, Simenon, Prévert, Georges Sand…

Sur les traces des écrivains

… Avec, pour point de départ, un monument immortalisé dans la littérature : la cathédrale de Notre dame. A ce propos, savez-vous que c’est grâce à Victor Hugo (et l’immense popularité de son roman au XIXème siècle) que nous pouvons aujourd’hui la visiter ? Grand amoureux de Paris et précurseur de la préservation du patrimoine, il serait certainement très fier de constater qu’elle est aujourd’hui le site le plus visité de la capitale.

Autres lieux de Paris ayant inspiré de nombreux auteurs :

  • Le pont au change où le héros du célèbre roman « Le parfum » de Patrick Süskind s’initie au métier de nez.
  • Les quais de Seine d’où Georges Sand, dans « Horace », décrivit l’insurrection républicaine de 1832. Le fleuve qui inspira également de nombreux poèmes à Prévert.
  • L’Hôtel de ville et sa célèbre (anciennement nommée) Place de grève où Claude Le Petit fût brûlé vif, en 1662, pour les écrits licencieux de son livre « Le Bordel des Muses ».

Paris la muse

A propos de muse, Paris fut principalement louée pour sa beauté par de nombreux écrivains (car oui, la capitale est souvent assimilée à une femme, André Breton allant même jusqu’à considérer la forme triangulaire de la Place Dauphine comme en étant le pubis !) mais elle fut également décrite de manière moins glorieuse dans d’autres œuvres, notamment :

  • « Les mystères de Paris » d’Eugène Sue qui, en dénonçant la misère des classes moyennes sous la restauration, lance la tendance du roman social. Sa saga, publiée sous forme de feuilleton dans un quotidien (car cela était plus rémunérateur, les auteurs étant à l’époque payés à la ligne), démarre dans la Rue des chantres dans le 4ème.
  • « Les rois maudits » de Maurice Druon dans lequel Jacques de Molay, dernier grand maître des Templiers, lance un sort néfaste sur la royauté française : de son bûcher de l’Ile de la cité, il aurait en effet juré au Roi Philippe IV que sa descendance serait maudite jusqu’à la 13ème génération !

Enfin, savez-vous que le célèbre vers « Heureux qui, comme Ulysse, a fait un beau voyage » a également été inspiré par #paris ?

Joachim du Bellay y décrit en effet la nostalgie d’avoir dû quitter son petit village de province pour la grande ville, où il mourut en 1560.

D’autres auteurs, heureusement, y vécurent plus heureux, notamment #balzac qui ira jusqu’à théoriser sur cet art très parisien de la déambulation rêveuse avec son livre « La théorie de la démarche ». Le commissaire Maigret, sous la plume de Simenon, s’épanouira lui aussi à travers les nombreuses enquêtes criminelles menées du célèbre 36 Quai des orfèvres.

A votre tour de laisser l’inspiration vous gagner !

 

Pour réserver

Pour en savoir plus

 

Photos : Joe deSousa - Jean-François Gornet

Expériences associées