Le site des amoureux du style de vie à la Française Vivre en France comme des Français

STORY

PICTO ARTISTE Created with Sketch.

La maison de George Sand

Grande figure de la vie littéraire et parisienne du 19ème siècle, la romancière George Sand écrivit la plupart de ses textes dans son château de Nohant-Vic : une véritable demeure de campagne qui fut peut-être la plus grande passion de cette artiste d’avant-garde.
 

Une demeure familiale

Née en 1804, la petite Aurore Dupin n’a que quatre ans lorsqu’elle découvre la maison de Nohant où vit sa grand-mère Marie Aurore, fille du célèbre Maréchal de Saxe. Très proche de sa petite-fille, elle en obtient la garde à la mort de son père et parvient à lui transmettre sa passion pour le terroir berrichon et pour ce château qu’elle occupe depuis 1793.

Mariée très jeune à un certain Casimir Dudevant avec qui elle aura deux enfants, Maurice et Solange, la jeune Aurore se passionne rapidement pour l’écriture et aménage, dans la maison, un espace de travail dans lequel elle rédige les romans qui la rendront célèbre sous le nom de George Sand. Demeure indissociable de son œuvre, Nohant est un véritable point d’ancrage qui lui permettra de traverser de nombreuses épreuves.

Officiellement divorcée et dévastée par sa séparation avec l’écrivain Alfred de Musset, George Sand récupère la pleine propriété de cette maison en 1837 et continuera d’y écrire les plus belles pages de sa vie.

Une véritable demeure artistique

A Nohant elle aime recevoir. Parvenant à faire de cette maison de campagne un véritable foyer artistique et culturel, elle y reçoit régulièrement ses plus illustres amis : Honoré de Balzac, Gustave Flaubert, Alexandre Dumas fils, Franz Liszt, Eugène Delacroix. Partageant la vie et le cœur de la maîtresse des lieux pendant près de 9 ans, Frédéric Chopin y écrivit une grande partie de son œuvre.

Régulièrement, les invités se retrouvent dans le petit théâtre imaginé par George Sand. Tous sont invités à monter sur scène pour tester les nouvelles pièces de l’écrivaine. Maurice, son fils, y fait également jouer les marionnettes qu’il passe beaucoup de temps à créer. Le soir, on se retrouve autour d’un bon dîner, on joue de la musique, on chante, on lit, on dessine. Nohant est alors un véritable havre de paix pour ces artistes parisiens.

Tel quel ...

Aujourd’hui, la maison est telle que l’écrivaine l’a laissé. Les nombreuses pièces ouvertes à la visite nous permettent de toucher du doigt l’intimité de cette grande dame de la littérature. Nohant est la maison de toute une vie : elle y passa son enfance, y éleva ses enfants, y reçut ses amis et y rendit son dernier souffle le 8 juin 1876.

Envie d'y aller ? Le domaine, géré par le Centre des monuments nationaux, est ouvert à la visite. Toutes les informations pratiques sont ici.

Crédits photo : Pascal Lemaître et Philippe Berthé

Bérengère pour Comme des Français

___

Pour prolonger le voyage dans le 19ème siècle artistique :