Le site des amoureux du style de vie à la Française Vivre en France comme des Français

STORY

PICTO CURIEUX Created with Sketch.

Le château de Beynac

Dressé au sommet d’une falaise vertigineuse de 150m de hauteur, le château de Beynac est une citadelle médiévale qui domine tout le Périgord. Cette sentinelle de pierre, symbole des rivalités entre Anglais et Français, est aujourd’hui l’un des châteaux forts les mieux conservés de France.

Une histoire longue de 9 siècles

Surplombant l’un des plus beaux villages de France, le château de Beynac est un site unique véritablement emblématique du patrimoine féodal. Lieu de tournage d’une quinzaine de films d’époque dont Fanfan la Tulipe, Les Visiteurs ou encore le Jeanne d’Arc de Luc Besson, il invite ses visiteurs à faire l’expérience d’un extraordinaire voyage dans le temps.

Bâti à partir du 12e siècle par la 1ère famille de Beynac, il est un lieu extrêmement stratégique grâce à sa position en hauteur qui lui permet de contrôler les voies fluviales et routières qui l’entourent. Cet exceptionnel emplacement permet aux seigneurs de Beynac d’acquérir rapidement une importante puissance financière : toute personne souhaitant traverser le fleuve et tout bateau l’empruntant doit en effet payer une taxe de passage. En 1152, Beynac, ainsi que toute sa région, devient territoire anglais après le mariage d’Aliénor d’Aquitaine et d’Henri II Plantagenêt.

Leur fils, Richard Cœur de Lion, prend possession de la forteresse en 1189. Il meurt 10 ans plus tard non loin de là, à Châlus-Chabrol, après avoir reçu dans l’épaule un carreau d’arbalète, préalablement trempé dans du fumier. Depuis 9 siècles, cette forteresse domine la Dordogne et surveille toute la région grâce à un extraordinaire panorama à 360° dont il est impossible de se lasser.

Une forteresse privée proposant une immersion au cœur du Moyen Âge

 

Après l’extinction de la famille de Beynac en 1811, le château sombre dans l’oubli. Les différents propriétaires qui l’occupent délaissent cet héritage pourtant inestimable. On raconte que des visites non officielles sont organisées par des guides amateurs obligés de se munir de parapluie pour se protéger des chutes de pierre…


Ce n’est qu’à partir de 1962 que Beynac renaît de ses cendres. Un certain Lucien Grossot achète alors la forteresse aux enchères et s’implique corps et âme dans sa restauration. Grâce à lui et à ses successeurs, nous pouvons voir la forteresse telle que l’ont connu les seigneurs de Beynac. Aujourd’hui, le château appartient à Alberic de Montgolfier et son épouse Audrey. Pour celle-ci, « chaque visiteur doit faire l’expérience d’un véritable voyage dans le temps ».

Jamais attaquée, cette forteresse unique veille sur la Dordogne depuis 9 siècles et est un incroyable témoignage de l’architecture médiévale. Ces murs ont notamment survécu aux plus grands combats de la Guerre de Cent Ans, à l’époque où le Périgord, avec son emplacement à la frontière des royaumes ennemis de France et d’Angleterre, était un territoire stratégique.

Toutes les informations pratiques et l’histoire du château.

Bérengère pour Comme des Français

 

---

Envie de découvrir d’autres impressionnants sites historiques ?
- Un forum antique dans le Nord
- Une maison forte en Dordogne
- Le château de Fontainebleau