Le site des amoureux du style de vie à la Française Vivre en France comme des Français

STORY

PICTO CHIC Created with Sketch.

La mode à la Renaissance

Au 16e siècle, le Val-de Loire est véritablement le cœur du pouvoir politique et artistique de la France. Sacré Roi en 1515, le jeune François Ier souhaite affirmer sa puissance aux yeux de tous et devenir le monarque le plus éclairé de son temps. À Chambord, Blois ou Amboise, il construit, pour lui et ses successeurs, de somptueux châteaux dans lesquels va se développer un mouvement esthétique et social qui va tout bouleverser sur son passage.

S’habiller à la mode « Renaissance »

Sous François Ier, le costume est raffiné, luxueux. Pour la première fois, son objectif est de mettre en valeur et d’amplifier la beauté de celui qui le porte. Les broderies, les riches étoffes et les bijoux font leur apparition grâce au développement du commerce extérieur et à l’enrichissement des nobles qui peuvent désormais se permettre un peu plus d’extravagance.

La chemise devient notamment un élément incontournable du vestiaire ; symbole de richesse, l’objectif est de posséder la chemise la plus belle et la plus blanche possible. Élément de décoration, la dentelle habille col et poignets ; au fil du temps, elle devient de plus en plus large et les manches deviennent extrêmement bouffantes.

C’est aussi à cette époque que naît un accessoire féminin emblématique : le corset. Sous-vêtement, cet objet portée par les femmes de l’aristocratie jusqu’au 19e siècle, malgré la souffrance qu’endure celle qui le porte, est destiné à dessiner et serrer le buste pour donner l’impression d’une taille extrêmement fine. A contrario, la jupe est portée par-dessus un large cerceau appelé vertugadin et donne de l’ampleur à la silhouette.

L’importance de l’apparence physique

À partir de 1515, la barbe est à la mode et devient un véritable signe de distinction sociale. Au même moment, les cheveux des hommes raccourcissent et sont coiffés d’un couvre-chef à bords relevés tandis que les femmes portent une coiffe qui enveloppe l’intégralité de la chevelure. Quelques années plus tard, un col brodé et montant qui couvre la poitrine et le cou fait son apparition dans le costume Renaissance ; il deviendra véritablement incontournable sous le nom de « fraise ».

Influencés par la richesse et la fantaisie du costume italien, les Français du 16e siècle choisissent leurs vêtements selon la mode du temps. Accessoires, étoffes et tissus sont là pour témoigner de la puissance de celui qui les porte et rendre compte de sa position dans la société. Si la mode n’est pas une industrie aussi puissante que celle que nous connaissons aujourd’hui, elle tient déjà une place prépondérante dans les échanges internationaux et dans la vision que les contemporains ont de leur société.

Pour aller plus loin, rendez-vous ici. Et pour tout savoir sur l’histoire de la mode en France, c'est ici


Bérengère pour Comme des Français

___

Restons branchés mode en découvrant d’autres articles sur cet art très français :